La Machine

L’exploitation des houillères de La Machine débute au 17e siècle pour s’achever en 1974.

D’abord contrôlées par la compagnie De Gargand puis le groupe Schneider à partir de 1869. Les houillères sont nationalisées en 1945 et intégrées aux Charbonnages de France. La Machine a compté plusieurs puits dont certains ont atteint une profondeur de 690 mètres.

La visite du Puits des Glénons est très intéressante car les matériels d’exploitation de plusieurs époques sont encore présents et partiellement en état de fonctionnement. C’est d’ailleurs l’opportunité assez rare de se faire une idée réelle de l’ambiance sonore de ces lieux (et encore, on n’a pas eu droit aux explosions).

La progression dans ces galeries plus ou moins étroites avec des changements successifs de niveaux désoriente le visiteur qui pourrait se perdre ou se croire à une profondeur bien plus élevée que les 4 à 5 mètres auxquels nous nous trouvons.

Le musée de la mine se situe dans l’ancien siège administratif de la mine et comprend plusieurs salles dont une magnifique consacrée aux cartes et plans ainsi que des espaces dédiés à la présentation des matériels des mineurs ainsi qu’à l’environnement socio-économique de la mine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s